Le plus récent sondage sur les attitudes des Canadiens à l’égard des véhicules électriques (VE) révèle qu’il faut en faire davantage pour accroître la demande des consommateurs. Les consommateurs ont notamment besoin d’être encouragés par des incitatifs à l’achat de VE, une expansion de l’infrastructure de recharge accessible, et une campagne visant à sensibiliser encore plus les Canadiens aux avantages des VE pour les consommateurs et l’environnement.

« Les constructeurs automobiles dépensent maintenant des milliards de dollars pour produire de nouveaux véhicules électriques, y compris ici même au Canada, mais un effort plus ciblé et collaboratif est nécessaire pour inciter les Canadiens à passer à la propulsion électrique », a déclaré Brian Kingston, président et chef de la direction de l’Association canadienne des constructeurs de véhicules (ACCV).

vehicle

L’enquête, menée par Léger pour le compte de l’ACCV et de Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada (CMAC), offre un aperçu des principaux obstacles à l’adoption des VE par les consommateurs canadiens. Les résultats sont basés sur un sondage en ligne réalisé auprès de plus de 2 000 Canadiens entre le 19 et le 27 mars derniers.

« Le débat sur l’offre de véhicules électriques est terminé », a déclaré David Adams, président et chef de la direction de CMAC. « Avec plus de 130 nouveaux véhicules électriques qui arriveront sur le marché canadien d’ici 2023, nous devons nous attaquer aux principaux obstacles qui freinent l’adoption des VE par les consommateurs. »

vegicle

Selon le sondage, les principales raisons invoquées par les Canadiens pour ne pas acheter un VE sont l’autonomie limitée (55 %), le prix d’achat plus élevé (54 %), le manque de bornes de recharge publiques (47 %) et le temps nécessaire à la recharge (45 %). Les préoccupations concernant les stocks de VE chez les concessionnaires ou le manque de modèles répondant aux besoins des consommateurs sont deux des trois raisons les moins citées pour ne pas acheter un VE.

Les trois quarts des personnes interrogées ont fait part de leurs inquiétudes quant à l’autonomie de conduite des VE et au temps de charge requis lors des déplacements. De plus, 57 % des répondants ne savent pas où ou comment accéder à une borne de recharge près de leur domicile. Il sera essentiel de répondre aux préoccupations des consommateurs concernant l’autonomie des VE et l’infrastructure de recharge pour encourager davantage de Canadiens à faire le saut.

Le manque de connaissances des consommateurs demeure un obstacle important à l’adoption généralisée des VE, car seulement deux Canadiens sur dix estiment avoir fait suffisamment de recherches sur cette technologie. Seulement 4 % des répondants connaissent le nombre de modèles de VE actuellement disponibles au Canada (41), et seulement 38 % des consommateurs savent que le gouvernement offre un rabais à l’achat de VE pouvant atteindre 5 000 $.

Il est toutefois encourageant de constater que les efforts du gouvernement pour aider les Canadiens à acheter des VE bénéficient d’un large soutien. Les politiques et programmes les plus populaires cités sont les déductions fiscales (TPS/TVH) (51 %), l’accès gratuit aux bornes de recharge publiques (45 %), les incitatifs à l’achat de VE par les consommateurs (45 %), les taux d’assurance préférentiels pour les VE (43 %) et l’immatriculation annuelle gratuite pour les propriétaires de VE (39 %).

 

À propos de l’Association canadienne des constructeurs de véhicules

L’Association canadienne des constructeurs de véhicules représente les plus importants fabricants de véhicules légers et lourds du Canada depuis plus de 90 ans. L’ACCV est constituée par Ford du Canada Limitée, General Motors du Canada Limitée et Stellantis (FCA Canada Inc.). Collectivement, ses membres exploitent quatre usines de montage de véhicules et des usines de moteurs et de pièces, et possèdent plus de 1300 concessionnaires. Près de 136 000 emplois sont directement liés à l’assemblage de véhicules au Canada. On estime à plus de 792 000 le nombre d’emplois directs et indirects liés à la fabrication de véhicules au pays.

À propos de Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada

Constructeurs mondiaux d’automobiles du Canada (CMAC) est une association commerciale nationale représentant les intérêts canadiens de 15 des fabricants automobiles les plus respectés au monde. Ses membres sont BMW Canada Inc., Honda Canada Inc., Hyundai Auto Canada Corp., Jaguar Land Rover Canada ULC, Kia Canada Inc., Maserati Canada Inc., Mazda Canada Inc., Mercedes-Benz Canada Inc., Ventes de véhicules Mitsubishi du Canada, Inc., Nissan Canada Inc., Automobiles Porsche Canada, ltée, Subaru Canada, Inc., Toyota Canada Inc., Groupe Volkswagen Canada Inc. et Volvo Car Canada ltée. Globalement, ses membres commercialisent plus de 25 marques sur le marché automobile canadien.

vehicle

Toyota et Honda, respectivement les deux plus grands constructeurs de véhicules au Canada, sont responsables de plus de 50 % de la production canadienne de véhicules légers et emploient directement au pays plus de 12 000 personnes dans cinq usines d’assemblage de véhicules et une usine de moteurs.

Les membres de CMAC et leurs associés emploient, directement ou indirectement, plus de 77 000 Canadiens dans les secteurs de la fabrication, de la vente, de la distribution, des pièces, du service et du financement de véhicules automobiles, ainsi que dans les activités de leurs sièges sociaux.

fp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici