Alors que la plupart des festivals de cinéma en France sont reportés en raison de la crise sanitaire, l’artiste français polymorphe Nicolas Cailloux, alias Mephis 21, s’exporte et remporte de nombreux trophées à l’étranger pour ses clips musicaux.

Ces quatre vidéos, conçues comme des courts métrages, viennent s’inscrire dans un projet à 360° qui plonge l’internaute dans un univers sombre et fantastique.

18 trophées, tels que Meilleure chanson de l’année au Jaipur International Film Festival en Inde ou Meilleurs clips de musique au Twilight Tokyo Film Festival au Japon, viennent couronner le travail de cet ambitieux artiste.

L’univers de science-fiction de l’artiste Nicolas Cailloux, alias Mephis 21, fascine hors hexagone. En 2021, les quatre vidéoclips ont été sélectionnés par de nombreux festivals de film internationaux en Inde, au Japon, en Espagne ou encore en Italie.

Recompenses Mephis 21 en 2021
Trophées 2021

Un projet transmédia 360 °

Les clips primés s’inscrivent dans un projet global de grande envergure. Série audio, vidéo, jeux, BD, art-works… plus de 100 œuvres indépendantes s’assemblent et composent l’univers transmédia imaginé par le prolifique Nicolas Cailloux. L’internaute embarque sur la Goetia, vaisseau spatial interactif, pour une odyssée fantastique et artistique qui l’emmène jusqu’aux tréfonds de l’humanité.

Vaisseau spatial la Goetia
Le vaisseau spatial la Goetia

180 bénévoles et partenaires

Le projet de Mephis 21 est colossal et les moyens, limités. Mais Nicolas Cailloux, formé en école de commerce, maîtrise la gestion de projet et la communication. Pour mener à bon port le M21, il écume les plateformes de freelances à la recherche de nouveaux talents. De nombreux bénévoles et partenaires venus du monde entier (Japon, Indonésie, Philippines, Venezuela, Canada, Portugal…) se joignent ainsi au vaste projet transmédia.

Studio Mephis 21
Nicolas Cailloux en studio

Insatiable Nicolas Cailloux

Insatiable, Nicolas Cailloux parle de ses projets futurs :

“Et maintenant ? Je vais continuer à chercher des partenaires pour poursuivre l’aventure Mephis 21. Et lorsque la vie aura repris son cours normal, j’espère exposer toutes les peintures du parcours audiovisuel de la Goetia dans une véritable galerie. Puis je ferai un film.”

Nicolas Cailloux attend également de savoir s’il fera partie de la sélection 2021 de l’Urban Film Festival qui se déroulera au mois de décembre à Paris.

Nicolas Cailloux
Extrait du clip “Les ombres”

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Nicolas Cailloux *M21* (@mephis21)

Nicolas Cailloux crée son premier site internet à 12 ans. En 1999, il commence à rapper et imagine son personnage : Mephis 21, sorte de réincarnation de Mephistopheles.
Tandis que ses camarades de classe révisent pour le baccalauréat, il fait ses premiers pas dans la production et l’entrepreneuriat en créant un label et une compilation réunissant les meilleures écoutes d’un réseau social (alors que Myspace ou Spotify n’existent pas encore), soutenu par Universal Music.

Pour le projet Mephis 21, Nicolas Cailloux est tour à tour scénariste, réalisateur, acteur, monteur, costumier, webdesigner, sound-designer et agent.

fp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici