Selon un récent sondage de CryptoBuyer.com, un comparateur pour les investisseurs en cryptomonnaie, 68% des investisseurs ont acheté des crypto en 2021 dans une optique patrimoniale.

Ils achètent majoritairement pour conserver leur pièces à long terme. Seuls 12% des investisseurs ont activement cherché à trader les hauts et les bas du marché et 14% participent juste pour le plaisir. La proportion d’investisseurs qui ont acheté des cryptomonnaies pour réaliser des achats ou des transferts d’argent reste, pour l’instant, négligeable.

Ces résultats, issus d’un sondage réalisé auprès de 1 256 utilisateurs de CryptoBuyer.com pendant les deux premières semaines de septembre, tempèrent l’opinion communément admise selon laquelle les investisseurs en cryptomonnaie sont des spéculateurs à court terme.

cryptp

“Alors que les actions Dogecoin, GameStop et d’autres ‘meme stocks’ ont fait le buzz en 2021, la plupart des investisseurs en cryptomonnaie suivent une stratégie d’achat et de HODL”, a déclaré Stéphane Bottine, fondateur de CryptoBuyer.com. Cette stratégie simple consiste à acheter et à conserver des pièces pendant de nombreuses années, sans chercher à trader les hauts et les bas du marché. Les grands investisseurs en cryptomonnaie, connus sous le nom de “baleines”, ont perfectionné cette stratégie, en accumulant des pièces lorsque Bitcoin chute.

Cette stratégie a généré des rendements exceptionnels. En moyenne, Bitcoin a vu sa valeur quintupler chaque année depuis sa création, avec un taux de croissance annuel moyen de 449%. L’offre de Bitcoin étant limitée, son prix a fortement augmenté au fil du temps à mesure que de plus en plus de personnes s’y intéressent, entraînant une augmentation de la demande. Ces résultats soulignent l’attrait de Bitcoin en tant que réserve de valeur à long terme, malgré sa volatilité à court terme.

Au cours des 12 derniers mois, le marché de la crypto a connu une croissance de 881% selon Chainalysis, un chiffre qui s’établit à 1 200% en Afrique. La demande a été exceptionnellement forte dans les pays émergents, où les particuliers se tournent vers des plateformes telles que Paxful et LocalBitcoins, pour se protéger de la flambée de l’inflation, l’effondrement des devises et des contrôles de change. Le taux de pénétration des cryptomonnaies est particulièrement élevé au Nigéria, alors que l’inflation dépasse désormais 17% et que le cours officiel du Naira a chuté de 8% contre le Dollar.

Aux États-Unis comme en Europe, les investisseurs institutionnels ont fait, en 2021, leurs premières incursions à grande échelle dans l’univers des cryptomonnaies, souvent par l’intermédiaire de plateformes comme Binance. Les transactions d’un montant égal ou supérieur à 1 million de dollars représentent désormais 60% des volumes de transactions quotidiens du Bitcoin, contre 25% en janvier 2020, selon Glassnode. Cette vague d’argent institutionnel ne montre aucun signe de ralentissement, l’Allemagne ayant récemment autorisé les fonds institutionnels à allouer jusqu’à 20% de leurs actifs en cryptomonnaies. Alors qu’aux États-Unis, le géant Coinbase noue des partenariats avec des fonds de retraite.

Stéphane Bottine assure que “les perspectives de la cryptomonnaie n’ont jamais été aussi bonnes, dans la mesure où l’inflation est sur le retour et que les banques centrales seront contraintes de maintenir des taux d’intérêt bas, voire négatifs, pendant de nombreuses années, du fait de la dette”.

fp

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici